Pose d’implants capillaires : trouver un expert en micro-greffes à Strasbourg

implants capillaires

En France, on estime que 25 millions de personnes, tous âges confondus, sont touchées par la pelade (alopécie). Plus la perte de cheveux commence tôt, plus elle progresse rapidement, avec souvent des conséquences psychologiques. Pour améliorer durablement ce problème esthétique, certaines personnes optent pour la greffe de cheveux (implants capillaires), qui consiste à utiliser leurs propres cheveux (prélevés sur la face inférieure du cuir chevelu) pour réimplanter des cheveux dans la zone à épaissir.

Qu’est-ce que la transplantation capillaire ?

Le principe de la micro-greffe cheveux (implants capillaires) est que les cheveux sont prélevés dans la zone de l’hippocrown à l’arrière de la tête (la partie de la tête qui ne tombe jamais) et implantés dans la zone du front ou du torse de manière prospective. Il existe trois types de techniques de transplantation : la transplantation d’unités folliculaires (FUT), l’extraction d’unités folliculaires (FUE) et l’implantation directe de cheveux (DHI). Pour la greffe de cheveux FUT, le cuir chevelu à l’arrière de la tête est d’abord prélevé puis découpé en micro- ou mini-greffons ; pour la greffe de cheveux FUE, le praticien utilise un outil d’extraction (micro-punch) d’un diamètre de 0,8-2 mm pour extraire les greffons un par un. Dans les deux cas, le follicule pileux est placé dans le trou à l’aide d’une pince et réimplanté à l’aide d’un scalpel dans la zone requise. La principale différence entre la FUT et la FUE est que la première méthode laisse une cicatrice linéaire à l’arrière du crâne. Cette dernière est plus ou moins invisible dans cette zone (en fonction de la taille de l’outil d’extraction choisi). Aucune de ces méthodes n’est normalisée. Par conséquent, la précision de l’extraction peut varier, être automatisée ou robotisée, selon l’outil utilisé par l’expert. Cette action peut être déléguée en partie ou en totalité à un assistant expert. Enfin, la méthode DHI (la plus récente) est une évolution de la FUE. Il est codé et standardisé pour garantir des résultats optimaux dans chaque procédure. Les poils sont soigneusement prélevés à l’aide d’un micro-punch afin de s’assurer qu’aucune cicatrice ne soit laissée dans la zone d’extraction. Rendez-vous sur un site spécialisé pour trouver un spécialiste en greffe de cheveux à Strasbourg.

Greffes de cheveux et transplantation : pour qui ?

La calvitie masculine (souvent appelée « calvitie ») représente 80 % de l’ensemble des alopécies. Chez l’homme, elle se manifeste par une récession progressive de la ligne des cheveux (partie supérieure du front), puis de toute la couronne de la tête. Chez les femmes, la calvitie n’a pas le même aspect et se caractérise par l’amincissement progressif des cheveux à la racine. Il existe également une alopécie de traction (causée par des banzaïs répétitifs, des tresses serrées, etc.) Dans ces trois cas, la transplantation de cheveux peut être efficace. En revanche, les autres types d’alopécie (par exemple, l’alopécie diffuse, la perte de cheveux) ne sont pas une indication pour la transplantation de cheveux. Pourquoi pas ? Tout simplement parce que les cheveux continueront à tomber après l’opération. Mais il existe des traitements qui peuvent réduire la chute des cheveux et stimuler leur croissance.

Implants capillaires : combien de temps dure l’intervention ? Y aura-t-il de la douleur ?

La durée de la procédure dépend du cas à traiter. S’il s’agit d’une petite zone, la procédure dure environ trois à quatre heures. En revanche, dans le traitement de la calvitie, par exemple, la greffe de cheveux pour femme peut prendre deux jours. La procédure est indolore, car une injection d’anesthésiant local (Xylocaïne) est effectuée, comme chez le dentiste. Les résultats de la transplantation capillaire sont considérés comme définitifs après un an. La première repousse commence dès le troisième mois car un an peut sembler long, mais les résultats sont toujours là. Une fois transplanté, le follicule continue à produire des cheveux à vie. C’est parce qu’elles sont prélevées sur la partie de la couronne d’Hippocrate qui n’est pas affectée par l’alopécie. Le résultat est une bonne chevelure, dense et luxuriante.

Après l’intervention chirurgicale de l’hallux valgus : comment gérer le post opératoire ?
La biopsie testiculaire, technique chirurgicale pour traiter l’infertilité masculine